Test du XF 23mm f2

IMAG0463

Photo du 23mm f2 avec son pare-soleil monté sur X-T10


Présentation:

Ce test a été fait plusieurs mois après l’achat de mon XF 23mm f2, je l’ai acheté a Noël 2016 et c’est mon tout premier objectif fixe pour mon Fujifilm X-T10, ce dernier étant venu en pack avec le XC 16-50 II (testé ici).

La meilleur période de l’année dans mon pays ou j’aime prendre des photos c’est entre Décembre et Avril, c’est la saison de ski et la neige légendaire du Mont Liban donne naissance a de très beaux paysages. J’ai décidé de m’offrir le 23mm f2 après avoir lu les résultats très élevés du piqué selon le web lenstip, c’était donc le meilleur objectif sur papier et selon mon budget pour les photos de paysages.

Comparé au zoom 16-50, il est plus petit et plus léger sachant que ce dernier est déjà le plus petit et le plus léger objectif zoom de Fuji. Son look va parfaitement avec les boîtiers de style retro tel que les X-T10/20 et X-T1/2 grâce a son design a la Leica.

Ce 23mm comprend une limite d’ouverture de f2 a f16, c’est donc un objectif assez lumineux très pratique pour les situations de faible luminosité, ceci dit il n’y a pas de stabilisateur OIS.

Il a aussi le fameux WR (weather resistant) qui protège l’objectif contre l’eau et la poussière, il complétera donc les boîtiers comme les X-T1 et X-T2 qui sont eux aussi WR. Avec les autres boîtiers tel que les X-T10 et X-T20 la protection sera limitée a l’objectif en lui même mais bon c’est toujours mieux que rien.

Le pare-soleil est assez réussi, esthétiquement il est petit et discret et ne grossira pas trop l’objectif , il protège bien et arrête la grande majorité des rayons verticaux, il y aura quand même certains situations ou vous aurez a rajouter votre main au dessus de l’objectif.

IMAG0464

Vu de haut avec le pare-soleil


Le piqué

Le XC 16-50 qui est venu avec le X-T10 avait un piqué assez élevé pour un zoom entrée de gamme et certainement plus élevé que celui du Nikkor 18-105 que j’avais sur le Nikon D90, mais malgré tout je n’avais pas les résultats ”professionnels” que je voulais, que ce soit pour les photos de street, de portraits contextuels ou paysages. Il y avait ce petit quelque chose qui manquait et qui existe avec les objectifs fixes qui fait toute la difference, et le XF 23mm f2 l’a naturellement.

Cet objectif a tellement de piqué en Raw (Raf) qu’on a besoin que d’un petit coup de pouce pour le révéler complètement avec des logiciels de post-traitement tels que Capture One contrairement a l’objectif  XC.

De f2 à f3.6, le piqué est très bon, c’est peut être pas aussi bon que les objectifs Fuji qui sont deux ou 3 fois plus chers, mais certainement assez pour vous donner des résultats plus que satisfaisants.

32288415482_a082e2b819_h

f2  ISO-200 1/125

33005909411_d5976a3bb4_o

f2  ISO-200 1/100

32310283890_29affced62_o

f.3.6  ISO-200 1/4000

A partir de f4 le piqué et les détails sont déjà en net progression.

31443268944_7e9fa17fef_o

f4   ISO-200  1/4000

Le summum du piqué sur cet objectif se situe entre f5.6 et f6.4, c’est tellement élevé que ça révèle  des détails que vous ne voyez pas avec vos propres yeux.

Je peux confirmer qu’a f7 et f8 le niveau de piqué et détail est extrêmement élevé, et c’est ces ouvertures que je conseille le plus pour les photos de paysage.

32025730126_afb88899a7_o

f6.4   ISO-200 1/3200

31931443416_bf896e5af8_o

f8  ISO-200 1/3200

Entre f9 et f11 le niveau de piqué baisse à cause d’un début de diffraction (connu à cette ouverture chez Fujifilm), mais ça reste quand même très élevé.  C’est pour cela que je trouve f7 et f8 la meilleure plage pour photos de paysage ayant un niveau de détails optimale. Mais on peut utiliser du f9 a f11 si on a besoin d’une profondeur de champs plus large et obtenir de très belles photos.

DSCF3406

f10  ISO-200 1/2500

De f12 a f16 c’est biensur un très bon objectif mais la diffraction devient un problème. Donc à utiliser avec modération.

Pour terminer ce chapitre du piqué et détails, les bords et coins des photos gardent un bon niveau par rapport au centre contrairement à d’autres objectifs comme le 16-50 ou le XF 18mm. Ce qui en fait une fois de plus un excellent objectif pour les paysages.

NB: De f2 à f3.6 si vous prenez des photos de très près (moins de 25 cm), vous perdrez un peu de piqué, mais ça reste plus que satisfaisant pour les personnes qui ne prennent pas que du macro. Je recommande d’ailleurs dans ce contexte bien précis de ne pas hésiter à révéler les micro-contrastes au max, ces derniers ajoutent des détails à vos photos.


Ce qui me permet donc d’ouvrir cette sous-section  de ”micro-contrastes”.

Qu’est ce que les micro contrastes? Ce terme a plusieurs définitions selon les différents web et photographes professionnels, mais en gros en tous cas pour moi c’est des fin détails qui sont cachés dans les photos, soit dans les ombres,soit dans les bords des objets/éléments soit dans les différentes textures. Alors on peut les retrouver par exemple dans les cristaux et sillages de neige, dans les gouttes de peinture sur un mur…

Personnellement j’aime beaucoup les micro-contrastes car non seulement ils enrichissent les photos qui manquent ou pas de détails mais ils donnent un effet 3D.

On peut révéler les micro contrastes avec les Raf (RAW) à l’aide de logiciels comme Capture One en utilisant l’outil de clarté.

DSCF2395

Micro-contraste à zéro (clarté)

DSCF2395 1

Micro-contraste au max (clarté 100)

DSCF2432 3

Avant

DSCF2432 2

Après

Comme déjà mentionné ça aide également à compenser la petite perte de piqué entre f2 à f3.6 de très près (moins de 25 cm), car cela augmentera les détails.

Voici un exemple ou les microcontrastes sont utiles pour la photo en gros plan à f2:

DSCF2550[1]_1

Crop à 100% f2 a 15cm sans le boost des microcontrastes

DSCF2550[1]_2

Et maintenant avec les microcontrastes au max

Je posterai un tutoriel plus tard dédié plus en détail pour les microcontrastes.


Distorsions:

Le Fujinon 23mm f2 n’a aucune distorsion, en jpeg tout comme en Raf.

Certains disent que c’est corrigé au niveau hardware et que d’autres diront que c’est grâce a un logiciel de correction intégré dans l’objectif, mais j’ai tendance à penser que c’est au niveau hardware,  avec les Raf (RAW) dans Capture One, il ne détecte aucune correction a faire.

deswt


L’Autofocus:

Le XF 23mm f2 dispose d’un AF extrêmement rapide, efficace et silencieux.

Il est encore plus «intelligent» que d’autres objectifs tels que le XC 16-50, il sait où positionner le point de focus selon le contexte de la photo de façon plus logique.

Les focus ratés peuvent quand même arriver mais ils sont plutôt rares.

La seule situation où l’AF est un peu moins fiable c’est bien sur dans les conditions de faible luminosité, mais ça reste supérieur à pas mal d’autres objectifs Fuji et Nikon.


Performance en faible luminosité:

A f2 cet objectif n’est peut être pas le plus lumineux surtout comparé aux XF f1.2 et f1.4, mais ça le reste suffisamment pour les situations de faible luminosité où l’on n’a pas le trépied avec nous.

Vous n’obtiendrez pas l’OIS pour vous permettre de gagner des stops de lumière supplémentaire, mais l’avantage d’un objectif à grande ouverture comme celui-ci  est qu’il vous donnera l’opportunité de photographier à faible luminosité et avec des objets ou des personnes en mouvement car la vitesse d’obturation n’a pas à être ralenti.

Vous obtiendrez certainement de très bons résultats à f2 sur cet objectif si vous n’êtes pas un fan de trépied comme moi  (j’utilise un trépied dans des situations très spécifiques comme la photographie astro ou les paysages durant ou juste après un coucher de soleil, mais je ne l’ai pas partout où je vais)  surtout couplé aux capacités ISO incroyables des capteurs X Trans de Fujifilm.

DSCF2171

f2  ISO 800 1/100


Le Bokeh:

Le bokeh est excellent avec cet objectif.

A f2, bien sûr, la profondeur de champ est plus réduite et vous donnera un excellent effet bokeh si vous photographiez un sujet proche, il est également très bon jusqu’à f5.6.

Il est si facile d’avoir de bonnes photos avec bokeh que c’est comme si le f2 23mm était un objectif de cinéma.

32870100153_be73b198e3_o

A 40cm et f3.6

32580929201_a813f96fbe_o

A f5

31047809724_7a44fc85ee_o

A 40cm et f2

34570873886_6740741482_h

A f5.6

Sur une note négative pour certaines personnes, il aura des anneaux “de coupe d’oignons” avec les cercles de bokeh, je dis pour certaines personnes car pour moi personnellement et pour la majorité des photographes cela ne dérange pas, et même avec l’un des objectifs les plus chers et les plus loués pour son bokeh le XF 16mm f1.4 il y a également des coupes d’oignons. Personnellement (et pour tous mes amis), j’ai adoré la façon dont les bokeh balls apparaissent en arrière-plan si facilement.

31888253075_3096828dd8_o

A 30cm et f2 on peut voir la coupe d’oignon sur les cercles bokeh


Astrophotographie:

J’ajouterai dans cette section plus tard en juillet mon compte rendu, lorsque je serai dans ma maison d’été avec 60% de pollution lumineuse en moins et bien sûr, une voie lactée plus visible.


Résistance aux flares:

Cet XF 23mm f2 est très résistant aux flares ou rayons de lumière (soleil, lampe), j’ai rarement eu de problèmes de rayons ou teintes mauves et quand ça arrive c’est quand le soleil est dans le coin gauche ou droit. Donc tant que le soleil ou une autre source de lumière forte ne se situe pas dans les coins tout va bien.

32883732422_a0680737c7_o

Dans cette photo le soleil et pile poil en face et pas de problemes


Conclusion:

Je cherchais la solution idéale pour moi et je l’ai trouvée: un excellent rapport qualité prix.

La distance focale de 23 mm (35 mm Full Frame) est un choix fantastique et polyvalent, la seule fois où j’ai ressenti un besoin de zoom c’était quand je voulais photographier une forêt enneigée à 1 km, mais pour 99% de mes photos, le 23 mm est une distance  adéquate. Il a été prouvé dans des forums sur le net que ce 23mm f2 est en fait une sorte de 21.5mm par rapport aux objectifs classiques tel que les XF 23mm f1.4 et 18-55. Ce Fujinon m’a aidé à obtenir des photos mémorables pendant mes journées de ski, de paysages, de street et de portraits contextuels.

Je recommande d’utiliser le format Raf pour obtenir le max de potentiel de cet objectif (d’ailleurs je le conseille avec tout objectif Fuji)

Ce que j’ai aimé:

+ Piqué incroyablement élevé de f5.6 à f8

+ Très bon piqué de f2 à f5.6 et f9 à f16

+ AF très rapide, précis et silencieux

+ Niveau élevés de micro-contrastes.

+ Bokeh doux et facile à obtenir

+ Performances en faible luminosité

+ Poids, taille et look retro.

+ Résistant aux intempéries

Points négatifs:

– Cercles de Bokeh avec des anneaux d’oignon (mais pas négatif pour moi et beaucoup de photographes)

– Pas le meilleur objectif pour des objets très proches (moins de 25 cm) compris entre f2 et f3.6, mais suffisant et vous pouvez compenser avec les micro-contrastes. Je conseille plutôt le 23mm f1.4 pour les fans exclusifs de photographie macro pure et dure.

-Pare-soleil un peu court pour certaines situations.

Le prix peut être jugé élevé pour certains, mais par rapport aux 16 ou 23 mm f1.4 ou à toute autre  XF de qualité, il a un prix très logique.

Qui devrait l’acheter?

Eh bien, si vous voulez un petit et léger objectif polyvalent pour paysages,street (rue), tourisme, portraits contextuels, bokeh…avec d’excellents résultats, alors oui!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s